Besoin de perspectives

0
300
views

Un élément qui ressort particulièrement fortement de la « crise de la Covid-19 » c’est la difficulté voire l’impossibilité pour le public général de faire une mise en perspective de la situation.

Je ne sais pas si cela est dû à un manque d’information, un manque d’apprentissage de la mise en perspective, à de la naïveté ou encore à une cécité volontaire mais le fait est là : la grande majorité des gens n’arrive pas à mettre en perspective les évènements…

Alors faisons l’exercice de mise en perspective !

La « crise de la Covid-19 »

Tout d’abord, posons les éléments constituants la « crise de la Covid-19 » :

  • Chiffres
    • 30’675’675 cas confirmés
    • 954’417 décès
    • Létalité de 3.11 %
    • Mortalité de 0.012%
  • Politiques
    • Implémentation dans pratiquement tous les pays du monde et à des degrés divers de « mesures sanitaires » JAMAIS mise en place de toute l’histoire de l’humanité
    • Mise en place de lois/arrêtés/décrets/etc… octroyant des pouvoirs augmentés aux gouvernements en place
    • Censure considérable sur tous les médias de toute opinion dissidente

NB : Il faut préciser ici que le nombre de décès est largement contesté dans la mesure ou les tests PCR utilisés pour le diagnostic sont extrêmement peu fiable (voir article du New York Times parlant du CT et estimant que jusqu’à 90% des tests positifs sont des faux-positifs…). Il faut également préciser que ces décès, fussent-ils réellement de la Covid-19, ne sont pas des décès supplémentaires à la mortalité normale (la Suisse, par exemple, est en situation de sous-mortalité en 2020)

Pour info, en Suisse :

  • 49’283 de cas
  • 4’742 hospitalisations totales
  • 1’765 décès

Une fois les éléments de la situation posés, il faut faire l’exercice de prendre du recul et d’observer d’autres éléments pour effectuer la mise en perspective.

Démographie

Un bon point de départ est de regarder la démographie afin de voir comment les chiffres de la Covid-19 s’inscrivent par rapport aux mouvement de population globaux :

  • 7’813’123’300 humains sur terre
  • ~140’000’000 de naissances par année
  • ~55’000’000 de décès par année
  • ~85’000’000 d’humains en plus sur terre par année

La Covid-19 représente donc :

  • 0.39 % de la population mondiale infectée
  • 0.012 % de la population mondiale décédée
  • 1.7 % des décès annuels
  • Si on considère les décès Covid-19 comme surnuméraires et qu’on avait donc 84’045’583 d’humains en plus sur terre en 2020 au lieu de 85’000’000 : 1.12% d’augmentation de la population en moins…

Ces premiers éléments permettent déjà d’énormément relativiser les chiffres de la Covid-19. En effet, 1 millions de décès de la Covid-19, fussent-ils surnuméraires, ne représente qu’une fraction de tous les décès annuels et n’a aucun impact sur la démographie mondiale (et encore moins si ces décès ne sont pas de la surmortalité…).

Pour info, en Suisse :

  • 8’619’259 habitants
  • 49’283 cas soit 0.57 % de la population infectée
  • 1’765 décès soit 0.02 % de la population décédée
    • 2.8% des ~63’000 décès annuels

Grandes épidémies

Le 2ème point de mise en perspective évident est de comparer avec d’autres épidémies.

  • Grippe Asiatique (1957-58)
    • 2’873’306’090 habitants sur terre
    • Pas de chiffres trouvé sur le nombre de cas
    • 2’000’000 de décès (5’438’420 équivalent aujourd’hui)
    • Mortalité : 0.07% (7 fois plus importante que la Covid-19)
    • 5.4 fois plus de décès que la Covid.19 à population équivalente
    • Pas d’impact sur la démographie globale
  • Grippe Espagnole (1919-19)
    • 1’800’000’000 habitants sur terre
    • 500’000’000 de cas
    • 50’000’000 de décès (217’000’000 équivalent aujourd’hui)
    • Létalité de 10 %
    • Mortalité de 2.7 % (225 fois plus importante que la Covid-19)
    • 217 fois plus de décès que la Covid-19 à population équivalente
    • Impact sur la démographie globale (a fait baisser la population mondiale)
  • Grippe Russe (1889-90)
    • ~1’500’000’000 habitants sur terre
    • Pas de chiffres trouvé sur le nombre de cas
    • 1’000’000 de décès (5’208’000 équivalent aujourd’hui)
    • Mortalité de 0.06% (6 fois plus importante que la Covid-19)
    • 5.2 fois plus de décès que la Covid-19 à population équivalente
  • Epidémie de Cocoliztli (salmonelle) (1545-48)
    • A touché le Mexique et l’Amérique centrale
    • A tué 80 % de la population (10 à 12 millions)
    • Mortalité 6’667 fois plus importante que la Covid-19
  • Peste noire (1331-1353)
    • ~350’000’000 habitants sur terre
    • 75 à 200’000’000 de décès (1’674’240’707 à 4’464’641’885 équivalent aujourd’hui)
      • Estimé que jusqu’à 41% de la population européenne serait décédée
    • 1’674 à 4’464 fois plus de décès que la Covid-19 à population équivalente
    • Impact sur la démographie globale (a fait baisser la population mondiale)

On peut voir qu’en comparaison avec d’autres épidémies, la Covid-19, même en considérant le nombre de décès officiel comme fiable (voir NB plus haut), n’est pas une épidémie grave et ne peux en aucun cas être considérée comme un évènement extraordinaire.

Pour info, en Suisse la grippe saisonnière c’est :

  • 112’000 à 275’000 cas
  • 1’000 à 5’000 hospitalisations
  • 1’500 décès (90% > 65 ans)

https://www.tellmed.ch/include_php/previewdoc.php?file_id=18274

https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/krankheiten/krankheiten-im-ueberblick/grippe.html

Donc on voit bien aussi, spécifiquement à la Suisse, que la Covid-19 est tout à fait équivalente à la grippe saisonnière et n’a donc strictement rien d’exceptionnelle !

Conclusion

Cette mise en perspective est indispensable car je vois énormément de gens qui pensent que les mesures des états sont justifiées car nous vivrions une situation exceptionnelle avec la Covid-19. Hors, cette mise en perspective nous montre qu’il n’en est rien et que donc toutes ces mesures ne sont absolument pas justifiées !!!

Il est grand temps que la majorité de la population face cette mise en perspective et réalise que la Covid-19 n’a rien d’exceptionnel et que par conséquent, toute cette hystérie doit cesser immédiatement et la vie reprendre un cours normal sans PEUR, sans masques, sans distanciation (a)sociale, sans plexiglas, sans marques au sol, sans interdictions de rassemblement, sans tests, sans traçage, etc… !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*