Séismes ou Covid ?

0
425
views

La Suisse, comme toute la planète, enregistre des séismes chaque année.

Nous avons un service spécialisé dédié à cette question : http://www.seismo.ethz.ch/fr/home/

Et d’une manière générale, nous avons un service dédié aux dangers naturels : https://www.dangers-naturels.ch/home.html?tab=actualdanger

Si on regarde les séismes qui se produisent en Suisse on a depuis le début de l’année 2020 :

  • 719 séismes
  • Les séismes ont en moyenne une magnitude de 0.9 avec un minimum à -0.7 et un maximum à 4
  • Seulement 33 ont été ressentis dont 9 ne provenant pas de Suisse (moyenne magnitude = 2.8 ; min = 2 ; max = 4.2)

Pour info, le dernier plus gros séisme en Suisse a eu lieu en 1946 à Sierre en Valais et a fait 4 morts, 3’500 bâtiments endommagés et 26 millions de Francs de dégâts : http://www.seismo.ethz.ch/fr/knowledge/earthquake-country-switzerland/historical-earthquakes/sierre-1946/


Du côté de la population, à part en Valais qui est la zone la plus à risque, la population n’a aucune formation particulière ni aucun réflexe particulier vis-à-vis des séismes. C’est un non-sujet !

Du côté politique :

Du côté de la couverture médiatique, la plupart des séismes, même ressentis, ne font l’objet d’aucune couverture médiatique. De temps en temps, un séisme est couvert par les médias locaux comme par exemple le séisme du 19 Mai 2020 dans la région de Sion :

https://www.lenouvelliste.ch/articles/valais/canton/la-terre-a-tremble-pres-de-sion-939427

Bref, on peut conclure que comme dit plus haut, les séismes sont un non-sujet pour la population Suisse et pour cause : le risque est extrêmement faible !.


Faisons maintenant marcher notre imagination (hé oui, j’adore ça) !

Imaginez seulement qu’un jour se produise un séisme tout ce qu’il y a de plus banal dans la catégorie des séismes qu’on ressent. Peut-être même assez fort par rapport aux habitudes. Peut-être 3 ou 4 voir (soyons généreux), 4.5 de magnitude, quelques milliers de personnes qui le ressentent, quelques fissures sur des vieux bâtiments et peut-être même quelques verres cassés tombés d’un meuble.

Sauf qu’au lieu de n’avoir aucun article ni aucune réponse de la part des politiques et des médias, vous vous réveillez avec des articles annonçant une catastrophe totale en Suisse et l’annonce du conseil fédéral du passage en état d’urgence.

Par la suite, pas un jour sans un article sur les séismes et chaque nouvelle secousse fait l’objet d’une publication de plus en plus anxiogène même quand celle-ci a lieu à l’autre bout de la planète. On monte des dossiers sur les séismes dans le monde et en Suisse ; on parle avec insistance du fameux séisme de magnitude 6-7 que la Suisse connait environ tous les 100 ans.

En parallèle de la couverture médiatique omniprésente et ultra-anxiogène, les politiques se démènent pour prendre des mesures de plus en plus importantes et contraignantes pour la population :

  • Confinement de la population à domicile ;
  • Obligation du port du casque en intérieur et en extérieur et pour tout le monde (compris les enfants à l’école) ;
  • Modification dans l’urgence des lois parasismiques pour les rendre obligatoire pour tous les nouveaux bâtiments et les rénovations ;
  • Modifications dans l’urgence des lois parasismiques pour les rendre aussi extrêmes que celles du Japon ;
  • Interdiction des rassemblements car plus il y a de personnes rassemblées, plus un effondrement d’immeuble serait catastrophique ;
  • Obligation d’installer une application de traçage sur son téléphone de manière à géo localiser les personnes qui seraient ensevelies ;
  • Etc…

Se créerais alors rapidement des groupes de professionnels ou particuliers qui s’exprimeraient publiquement pour dénoncer une hystérie totale et des mesures complètement décorrélé de la réalité et sans aucune proportionnalité. Ces gens seraient alors labellisés par les médias « Séismo-sceptiques » et assimilés à des nazis d’extrême droite qui sont un danger pour toute la population.

A la question « quand pourrons-nous revenir à la normale », il n’y aurait jamais de réponse ou alors un « lorsque tous les bâtiments auront été reconstruits selon les nouvelles normes »…


Vous trouvez ce scénario complètement délirant ?

Regardez ce qu’il se passe depuis 9 mois avec le coronavirus…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*