Question sur le Coronavirus et le confinement

0
439
views

Il y a quelque chose que je ne comprends pas et peut être quelqu’un dans les commentaires pourra m’expliquer.

Je peux comprendre qu’il y a 4-5 semaines on ait pu être pris d’une certaine panique face à un « nouveau virus » qui d’après les modèles officiels allait tuer 5% à 20% de la population (sans compter le rôle des médias et leur façon de compter les morts tous les jours sans aucune mise en perspective…).

Je peux également comprendre qu’aveuglés par la peur, la majorité des gens ait acceptés sans broncher que les états s’octroient des pouvoir « exceptionnels » (mais sans limite de temps) et utilisent ces pouvoirs pour imposer des lois/règles ultra-liberticides.

Mais aujourd’hui, et au vu des informations disponibles, je ne comprends pas…

  • On sait que la mortalité du virus a été extrêmement surestimée. L’Allemagne montre un taux d’environ 1% et sachant que très peu de cas sont diagnostiqués (on nous dit 80-90% d’asymptomatiques), le taux réel est probablement dans les 0.1% ou moins. (je parle ici de la mortalité du virus dans l’absolue, sans prendre en compte l’état des systèmes de santé et les mauvaises gestions des états)
  • Il semblerait que le virus ne provoque pas un syndrome de détresse respiratoire mais un syndrome des hautes altitudes et que par conséquent, non seulement les respirateurs ne servent à rien mais risques d’empirer la situation (https://www.youtube.com/watch?v=aDi7JkqSiRU).
  • Enfin, plusieurs traitements semblent avoir fait leurs preuves que ce soit le fameux protocole du Dr Raoult ou d’autres qui sont mentionnés grâce à internet par des médecins (traitements essentiellement basés sur une association entre un anti-inflammatoire spécifique aux poumons et un antibiotique à large spectre de type macrolides si j’ai bien compris).

Le paradigme qui nous a été vendu pour justifier le confinement et toutes les mesures ultra-liberticides et destructives de ces derniers mois est que

  • Le virus a une mortalité énorme > 5%
  • Le virus se transmet extrêmement vite et facilement
  • Les services hospitaliers ne sont pas en mesure de faire face par manque de respirateurs et autres matériels de réanimation spécifiques au syndrome de détresse respiratoire

Au vu des points que j’ai mentionnés plus haut, le paradigme ne tient plus !

Si la mortalité n’a rien d’exceptionnelle (par rapport à tous les autres virus en circulation type grippe), que les cas graves peuvent être évité grâce aux traitements et que pour ceux qui malheureusement passerait entre les gouttes, les services hospitaliers ont les moyens de gérer (car pas d’afflux massif ni de besoin en matériels manquants), le confinement et tout le reste ne servent à rien !

De plus, on nous dit que la « crise » ne sera terminée que lorsque l’immunité de groupe sera atteinte mais celle-ci ne sera jamais atteinte tant qu’on est en confinement !

Peut-être que je me trompe dans mon raisonnement mais si j’ai juste, alors il faut immédiatement stopper les confinements et toutes les mesures liberticides et s’attaquer à essayer de survivre aux dégâts créés par ces mesures (économie, emploi, psychologique, social, etc…)…

PS : j’ai hésité à posté ce message car je remarque dans les commentaires ici ou là des positions extrêmement violentes de la part de nombreux commentateurs qui semblent refuser tout questionnement de la parole officielle et qui traite ceux qui se posent des questions comme des criminels dangereux… Ces personnes tiennent des discours hallucinants demandant les pleins pouvoirs à l’état, la délation des contrevenants (même la personne seule en balade dans une forêt…), le confinement sans fin et bien évidemment d’attendre le Dieu vaccin avant de laisser les gens sortir normalement…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*