La réalité c’est…

0
143
views

La réalité c’est :

  • Que le SARS-CoV-2 a un taux de mortalité d’environ 0.01% au niveau mondial (734’755 / 7’800’000’000 * 100 = 0.0094) ce qui est similaire à la grippe saisonnière et/ou la pneumonie
  • Que le SARS-CoV-2 tue essentiellement les personnes âgées et ayant des comorbidités (89.28% des décès ont plus de 70 ans en Suisse)
  • Qu’il ne semble pas y avoir de surmortalité due au SARS-CoV-2 (en tout cas pas en Suisse) et donc les décès étiquetés comme Covid-19 sont probablement des personnes qui seraient décédées de toute façon d’une autre maladie cette année (il faudrait avoir les chiffres des décès de pneumonie, grippe et cie pour confirmer le transfert de ces catégories vers la Covid-19)
  • Qu’en comparaison d’autres virus comme la tuberculose, le SARS-CoV-2 n’est vraiment pas spécial : l’OMS estime que près d’un tiers de la population mondiale est infecté par la tuberculose de manière latente ; 10 millions de nouvelles infections vérifiées par analyse par année ; 1.5 millions de décès par année et on ne fait pas le quart du tiers de ce qu’on fait pour le SARS-CoV-2…

La réalité c’est que le SARS-CoV-2 n’est pas un virus exceptionnel et que nous ne sommes donc pas dans une situation exceptionnelle !

La réalité c’est aussi :

  • Qu’il est tout à fait possible de résister au SARS-CoV-2 comme à tous les virus, bactéries et autres en prenant soin de sa santé (sommeil, soleil, alimentation, exercice, etc…)
  • Qu’il existe plusieurs protocoles de traitements qui fonctionnent pour traiter la maladie et qui ont été administrés à des centaines de milliers de patients Covid-19 (protocole Raoult, Avigan au Japon, combinaison macrolide/C3G en France, etc…)
  • Que la plupart des hôpitaux n’ont pas été submergé comme annoncé et que ceux qui ont dépassé leurs capacités vivent cette situation chaque année ou presque avec la grippe (voir les nombreux reportages sur les services d’urgences débordés chaque année avec des patients stockés dans les couloirs)

La réalité c’est encore :

  • Qu’étant donné que les pays n’ont pas tous pris les mêmes mesures mais que tous ont une évolution de la situation très similaire, il apparaît très probable que les mesures mises en place n’ont eu que peu ou pas d’impact positif sur l’évolution de l’épidémie
  • Qu’il est en revanche d’ores et déjà certain que les mesures prises ont et vont continuer d’avoir un impact négatif extrêmement sévère et pendant des années sur les domaines économique, social, sociétal et de la santé
  • Que la crise générale dans laquelle nous sommes n’est pas due au Covid-19 mais aux mesures prises soit disant pour contrer la maladie
  • Que les débats sur le masque, le gel hydro-alcoolique, le confinement, etc… sont complètement inutiles et qu’il faut prendre de la hauteur car ces mesures ne sont pas nécessaires

La réalité c’est que si on pourrait admettre les mesures du mois de mars avec l’excuse du « méchant nouveau virus inconnu qui va tous nous tuer », la continuation voire l’intensification des mesures n’a strictement rien à voir avec la santé mais avec le contrôle de la population

La réalité c’est également :

  • Que de nombreuses personnes ont et continuent de bénéficier financièrement de la crise (voir Bezos et Amazon mais aussi les autres GAFA ou encore les grandes chaînes de magasins, etc…)
  • Que de nombreuses personnes ont et continuent de bénéficier politiquement de la crise (voir Macron qui a pu se débarrasser des gilets jaunes du jour au lendemain mais aussi ce qu’il se passe à Hong Kong ou encore les démocrates qui utilisent la crise contre Trump, etc…)

La réalité c’est enfin :

  • Qu’au vu des détails mentionnés plus haut sur cette maladie : si le complexe politico-médiatique n’en avait pas parlé, nous n’aurions jamais su/remarqué que la Covid-19 existait… Au plus, on aurait dit avoir eu une saison de grippe un peu forte lors du bilan de la saison hivernale 2019-2020 établi en fin d’année 2020 ou début 2021 et c’est tout !
  • Qu’à ce jour, la majorité des gens sont sous l’influence de la propagande et sont persuadés d’être face à un virus extrêmement dangereux qui justifie toute cette situation exceptionnelle et c’est pour cela qu’il n’y a pas ou quasiment pas de rébellion…

La réalité c’est que si la majorité ne se réveille pas rapidement aux points mentionnés ci-dessus, nous allons au-devant de temps extrêmement difficile…

Nous sommes dans une situation très similaire à celle des films « Matrix » : il y a d’un côté ceux qui ont pris la pilule rouge et sont sortis de la matrice et d’un autre côté ceux qui sont encore dedans.

Plus le temps passe, plus le réveil (ou éveil ?) est difficile ! Tout comme Néo lorsqu’il est sorti de la matrice et que tout son être refuse la réalité :

Je croise les doigts pour que la majorité se réveille mais quand je vois que les mesures s’intensifient partout et que la majorité applaudit voir en réclame d’avantage, je suis un peu pessimiste…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*